Les ex-combattants invités à rejoindre l’ADDR

Les ex-combattants invités à rejoindre l’ADDR


A l’occasion du petit-déjeuner de presse qu’a organisé le ministre Paul Koffi Koffi vendredi 17 avril 2015, au Mess du camp Galliéni, le général de corps, Soumaïla Bakayoko, chef d’État-major des armées a affiché sa ferme volonté à faire appliquer la décision du président de la République selon laquelle « il n’y aura plus de recrutement des ex combattants dans l’armée ».

Ils sont exactement cinq mille sept cent cinquante-neuf (5.759) ex combattants qui restent à réinsérer dans le tissu socio-économique sur un total de soixante-quatorze mille (74.000) en Côte d’Ivoire. C’est à cette catégorie que le président de la République s’est adressée lors de sa visite d’Etat à Tiassalé, leur demandant de cesser de rêvasser car l’Etat de Côte d’Ivoire ne pourra plus les recruter. Les invitant à rejoindre l’Autorité pour la démobilisation, le désarmement et la réinsertion (ADDR).

Cette invite semble comprise par les autorités militaires du pays qui ont donc décidé de mettre à exécution, la décision du chef suprême des armées. Le général de corps, par ailleurs chef d’État-major des armées a précisé qu’ « il s’agit de remettre purement et simplement ces 5759 éléments associés à l’ADDR pour exécuter les projets qui leur permettront de gagner normalement leur vie ».

Le général quatre (04) étoiles a invité cette catégorie d’ex combattants appelés ”associés” à s’inscrire dans cette dynamique. « Rejoignez les sites de resocialisation pour choisir des projets et recevoir des formations adaptées pour mener des activités génératrices de revenus » a-t-il ordonné. Cette opération prendra aussi en compte la rétrocession des sites occupés aux propriétaires.Cette décision de son excellence Alassane Ouattara concerne toutes les Forces terrestres, Forces aériennes, Marine, Unités rattachées à l’Etat-Major Général.

D’une durée de quarante-cinq (45) jours d’exécution, cette nouvelle mission qui vient d’être assignée aux responsables des armées débutera lundi 20 avril 2015. Notons que l’Autorité pour le Désarmement la Démobilisation et la Réinsertion (ADDR) a enregistré 74 000 ex-combattants dont elle a réinséré 60000 dans le tissu économique ivoirien. Il reste alors 14000 dont 5759 éléments associés aux Forces Républicaine de Côte d’Ivoire (FRCI).

Par Cyprien Kouassi

RDR - ROYAUME UNI

Site Officiel de la Délégation RDR du Royaume Uni

Vous aimerez aussi...