Infrastructures: les pistes rurales, facteurs de développement local

Quatre-vingt-dix pour cent (90 %) du réseau routier ivoirien sont en terre et traversent des zones agricoles. Pour faciliter l’évacuation des produits agricoles et les déplacements des populations, le gouvernement a lancé en 2016, la Stratégie Nationale d’Entretien et de Développement de Routes Rurales (SNEDRR) dotée de 100 milliards de FCFA par an. Au titre du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PSAC), 6 500 km de routes rurales ont été réhabilitées de 2014 à 2018.

« Grâce au reprofilage des routes, nous arrivons à sillonner les villages avec nos remorques pour acheter les noix de cajou », témoigne Zoumana Traoré, opérateur économique à Massala (Région du Worodougou).

Les évacuations des cas d’urgence sanitaire sont facilitées. « En 2015, n’eût été le bon état de la route N’dènoukro-Bouaflé, j’aurais perdu mon fils. Un ami de mon époux, propriétaire d’un véhicule, m’a conduite autour de 23 h au Centre hospitalier régional de Bouaflé, juste à temps pour qu’il reçoive des soins », explique Delphine N’Guessan.

De nombreuses régions de la Côte d’Ivoire sont restées, des années durant, enclavées faute d’infrastructures routières de qualité nécessaires à leur essor économique. A titre d’exemple, Béoumi aura attendu quarante-trois ans pour avoir un pont de 243 m, inauguré le 2 octobre 2015 par le Président Alassane Ouattara. Comme Béoumi, d’autres régions à fort potentiel économique, sont sorties du sous-développement depuis 2011, grâce à la volonté politique du gouvernement. Avec la réalisation de plusieurs ponts dans différentes régions, les populations ont amorcé une nouvelle vie pleine de promesses et d’espoir. 

Acquis majeurs en infrastructures routières

Perspectives

  • Accroître le ratio actuel des routes bitumées du réseau interurbain de 8 % à 20 %, d’ici à 2020
  • Maintenir le taux d’entretien courant et périodique à hauteur de 60 %
  • Atteindre 13 000 km de voies bitumées à l’horizon 2020, contre 7 112 km à fin 2018
  • Prolonger l’Autoroute du Nord jusqu’à Bouaké à l’horizon 2020
  • Lancer un vaste programme d’études portant sur le bitumage de 2 200 km de routes interurbaines
  • Réaliser la Voie de Contournement d’Abidjan, dénommée Y4 
  • Construire le Corridor Abidjan-Ouagadougou, l’Autoroute de la Côtière Abidjan-Dabou-San Pedro et l’Autoroute de l’Est (Abidjan-Adzopé)

RDR - ROYAUME UNI

Site Officiel de la Délégation RDR du Royaume Uni

Vous aimerez aussi...